Actualités

Isométrique et tendinopathies (encore !)

Isométrique et tendinopathiesLe comble avec des thèmes comme l’isométrique dans les tendinopathies, c’est qu’ils sont tellement à la mode qu’on finit par avoir presque plus de revues de littérature que d’essais cliniques sur le sujet. 
 
C’est le cas de cette nouvelle revue parue en juillet qui regroupe 10 études évaluant l’intérêt de l’isométrie sur les tendinopathies patellaires, glutéales, d’achille, de la coiffe et de l’epicondyle latéral
 
 
Points clés :
 

- D'après la littérature actuelle, l'exercice isométrique ne semble pas supérieur à l'exe

Osgood-Schlatter et renforcement musculaire

Echelle d'activité Osgood SchlatterEt si on bannissait le "repos" chez les ados souffrant d'un Osgood-Schlatter ?
 
Il n'est pas si fréquent que ça de trouver de la littérature à se mettre sous la dent sur cette pathologie.
Cette étude de Rathleff a mis au point un programme de 12 semaines de remise en charge progressive via un renforcement musculaire ciblé sur le genou et de retour progressif au sport, évalué sur 51 adolescents.

- Après 12 semaines, 80 % des patients présentent une amélioration des symptômes, 90 % à 12 mois.

Tabac & douleurs musculo-squelettiques

kiné et tabacNovembre c’est le #moissanstabac !
 
Bientôt 4 ans maintenant que les kinésithérapeutes peuvent prescrire des substituts nicotiniques et accompagner les patients dans leur sevrage.
Ça tombe bien, la consommation de tabac est fortement liée à bon nombre de troubles musculo-squelettiques pour lesquels le kiné est en première ligne.
 
- Par exemple, saviez-vous que le tabac peut être un facteur de risque de tendinopathie du long biceps (ou en tout cas un facteur aggravant de celle-ci) ?

Critères d'Ottawa pour la cheville

 

critere ottawa chevilleSuite et fin de notre série d'infographies avec cette fois les incontournables critères d'Ottawa, appliqués aux traumatismes de cheville.


Surement la version la plus connue dans notre profession, mais à l'heure où l'accès direct est de plus en plus débattu, et que l'exemple de l'entorse de cheville est régulièrement cité, un petit rappel ne peut pas faire de mal, non ?

(Cliquez sur l'infographie pour la visualiser en grand format)

Infographie - Canadian C-Spine

 

canadian c spine rulesOn continue sur notre série d'infographies dédiées aux critères de décision clinique pour déterminer la nécessité ou non du recours à l'imagerie.

Cette semaine nous vous présentons les critères "Canadian C-Spine" applicables aux traumatismes de la région cervicale.

Ces critères sont plutôt sous-utilisés (tout du moins en France) mais bénéficient d'études assez encourageantes sur sa fiabilité et sur la réduction des coûts qu'elle implique.

A noter que certains sports à risques (de combat notamment) ont leur propres critères décisionnels qui peuvent varier de ceux présentés ici.

Critères d'Ottawa pour le genou

 

critères d'ottawa genoux"Vous pensez qu'il faut que je demande une radio à mon médecin ?"
Telle est la fameuse question qui revient régulièrement à nos oreilles.
Si en général la réponse est non, il peut être bon malgré tout de connaître un minimum les critères de recours à l'imagerie.
Vous connaissez surement les critères d'Ottawa pour les traumatismes de la cheville, mais saviez-vous qu'il en existe également pour le genou ?
On vous résume tout ça dans cette petite infographie !