Test d'Apley (distraction et compression)

Autres dénominations : Grinding Test

Structures / Pathologies ciblées : Test d'Apley

  • Lésion du ménisque interne et externe (par compression)
  • Lésion des ligaments collatéraux ou de la capsule articulaire (par distraction)

Procédure :

Le patient est allongé sur le ventre. Le thérapeute place le membre inférieur évalué à 90° de flexion de genou, en maintenant la cuisse du patient à l'aide de son genou.

Le thérapeute effectue une traction du tibia par rapport au fémur (manoeuvre en distraction), et applique des mouvements de rotation médiale et latérale du tibia. Il apprécie l'apparition d'une éventuelle douleur, d'une restriction ou d'un excès de rotation.

La manoeuvre est répétée en appliquant une force de compression du tibia sur le fémur (manoeuvre en compression). Le thérapeute compare la douleur ressentie et l'amplitude de rotation par rapport à la manoeuvre en distraction.

Interprétation :

Le test est considéré comme étant en faveur d'une atteinte méniscale si :

  • La rotation en compression est plus douloureuse qu'en distraction.
  • La rotation en compression présente une limitation d'amplitude par rapport au côté sain.

Le test est considéré comme étant en faveur d'une atteinte capsulo-ligamentaire si :

  • La rotation en distraction est plus douloureuse qu'en compression.
  • Il y a un excès de rotation du tibia en distraction par rapport au côté sain.

Des variations de ce test sont retrouvés dans la littérature. Certains praticiens augmentent la flexion de genou pendant les mouvements de rotation en compression pour cibler préférentiellement la partie postérieure des ménisques, et d'autres rajoutent des composantes de varus / valgus lors des rotations en distraction, pour cibler préférentiellement les ligaments collatéraux.

Validité :

Sensibilité / Spécificité
Auteurs Sensibilité Spécificité
Hegedus et al. 61% 70%
Pookarnjanamoraka et al. 16% 100%
Kurosaka et al. 13% 90%

La littérature est très partagée concernant la précision de ce test, mais il apparaît globalement comme ayant une bonne spécificité.

Tests associés :

Références:

  1. Hegedus, E. J., Cook, C., Hasselblad, V., Goode, A., & Mccrory, D. C. (2007). Physical examination tests for assessing a torn meniscus in the knee: a systematic review with meta-analysis. journal of orthopaedic & sports physical therapy, 37(9), 541-550.
  2. Pookarnjanamorakot, C., Korsantirat, T., & Woratanarat, P. (2004). Meniscal lesions in the anterior cruciate insufficient knee: the accuracy of clinical evaluation. Journal of the Medical Association of Thailand= Chotmaihet thangphaet, 87(6), 618-623.
  3. Kurosaka, M., Yagi, M., Yoshiya, S., Muratsu, H., & Mizuno, K. (1999). Efficacy of the axially loaded pivot shift test for the diagnosis of a meniscal tear. International orthopaedics, 23(5), 271-274.
Vidéo associée