Accès aux tests par région anatomique

small---epaule.pngsmall---coude.pngsmall---poignet.pngsmall---hanche.pngsmall---genou.pngsmall---cheville.pngsmall---sacrum.pngsmall---lombaire.pngsmall---cervical.png

Dernières publications

 


 

Protocole de prévention des entorses de cheville

5 semaines pour des chevilles en béton !protocole prévention entorses de cheville
 
Dans un de ces derniers numéros, Kinésithérapie la revue nous propose ce protocole de prévention des entorses de cheville, basé sur les recommandations de l’International Ankle Consortium
 
Les auteurs ont évalué son efficacité en l’intégrant à la préparation de pré-saison d’une équipe de football féminin, en comparaison avec une autre équipe du même centre de formation. 
 
Le protocole s’est déroulé sur 5 semaines, à raison de 5 séances par semaine. 
 
  • Contrairement au groupe témoin, le groupe expérimental retrouve

Test d'Adam ("Test de flexion antérieure")

Autres dénominations : Forward Bend Test (FBT), Forward Bending Test, Adam's Forward Bending Test

Structures / Pathologies ciblées :Scoliose reelle ou fonctionnelle

  • Différencier une scoliose structurelle d’une attitude scoliotique

Procédure :

Le patient est debout. Le thérapeute se tient derrière lui. Il demande au patient de se pencher vers l’avant, bras pendants et mains jointes. Le thérapeute observe le dos du patient dans un plan horizontal à la recherche d’une gibbosité (thoracique ou lombaire).1,2

Interprétation :

En cas d’attitude scoliotique (par inégalité de longueur des membres inférieurs ou déséquilibres posturaux), le test ne mettra pas en évidence la présence d’une asymétrie ou d’une gibbosité.

Orienter les patients sur YouTube : Bonne idée ?

patients youtubeYouTube regorge de vidéos d’exercice et d’éducation à destination des patients. Si certaines sont des sources d’information intéressantes, d’autres peuvent s’avérer plutôt dangereuses.
Une équipe turque a fait le point en prenant pour exemple la spondylarthrite ankylosante et en évaluant la qualité des vidéos disponibles.
 
Contrairement à ce que l’ont pourrait penser, la moitié des vidéos disponibles ont été évaluées comme étant de haute qualité. 
Attention cependant à prendre en compte l’origine de la vidéo : La plupart des vidéos évaluées "haute qualité" sont publiées par des organismes "officiels" (universités, sociétés savantes ect).

Test de l'artère vertébrale (Test de Dekleyn)

Autres dénominations : Dekleyn's testTest de l'artère vertébrale

Structures / Pathologies ciblées :

  • Insuffisance vertebro-basilaire

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos, la tête placée en bord de table. Le thérapeute amène la tête du patient en extension, rotation et inclinaison homolatérale. La position est tenue un minimum de 10 secondes. Il est demandé au patient de signaler l’apparition de vertiges, nausées, dysarthries ou de flou visuel.1
Le test est répété du côté controlatéral.
Des variations de ce test proposent de placer le patient en position assise, ou encore de demander activement au patient d’effectuer les mouvements sans intervention du thérapeute.

Shoulder Depression Test

Autres dénominations : Shoulder Press Test, Brachial plexus distraction test.

Structures / Pathologies ciblées :shoulder depression test

  • Radiculopathie cervicale, atteinte du plexus brachial, syndrome du défilé thoraco-brachial.

Procédure :

Le patient est assis. Le thérapeute exerce d’une main une pression dirigée vers le bas sur l’épaule du patient. Son autre main amène la tête du patient en inclinaison latérale en direction de l’épaule opposée, afin de mettre en tension le plexus brachial.

Interprétation :

Le test est considéré comme étant en faveur d’une atteinte nerveuse (radiculopathie, compression / lésion du plexus brachial, syndrome du défilé thoraco-brachial…), si :

Test de percussion cervicale

Structures / Pathologies ciblées :test de percussion cervicale

  • Fracture cervicale

Procédure :

Le patient est assis ou debout, la colonne cervicale légèrement fléchie. Le thérapeute effectue des percussions en regard des processus épineux de chaque vertèbre cervicale, à l’aide d’un marteau réflexe, de ses 2ème et 3ème doigts, ou encore à l’aide de son poing (en interposant son autre main).

Interprétation :

Le test est considéré comme étant en faveur d’une fracture vertébrale si :

Signe de Lhermitte

Structures / Pathologies ciblées :signe de lhermitte

  • Atteintes médullaires diverses (myélopathies, sténose canalaire, spondylolisthésis…), sclérose en plaque, radiculopathies

Procédure :

Le patient est assis le long de la table, jambes tendues. Le thérapeute amène passivement la tête du patient en flexion afin de mettre en tension la partie postérieure du cordon médullaire et observer l’apparition de douleurs irradiantes aux membres et le long de la colonne vertébrale1.

Test d'Ober

Structures / Pathologies ciblées :Test d'Ober

  • Contracture ou hypoextensibilité du Tenseur du Fascia Latta (TFL)

Procédure :

Le patient est positionné en latérocubitus sur le côté sain. Le thérapeute se tient derrière lui, et maintient le bassin du patient en position neutre par sa main crâniale. Sa main caudale amène le membre inférieur en abduction et extension de hanche, genou fléchi à 90 °. Dans cet alignement de la cuisse avec le tronc, la bandelette ilio-tibiale se superpose au grand trochanter. Le thérapeute laisse le membre inférieur descendre en adduction, tout en gardant la hanche tendue. Il observe la capacité du membre inférieur à descendre jusqu'au plan de la table.