Accès aux tests par région anatomique

small---epaule.pngsmall---coude.pngsmall---poignet.pngsmall---hanche.pngsmall---genou.pngsmall---cheville.pngsmall---sacrum.pngsmall---lombaire.pngsmall---cervical.png

Dernières publications

 


 

Test de Godfrey ("Posterior Sag Sign")

Structures / Pathologies ciblées : Posterior sag sign

  • Rupture du Ligament Croisé Postérieur (LCP)

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos. Le thérapeute place les deux membres inférieurs à 90° de flexion de hanche, et 90° de flexion de genou. Il maintient les talons du patient, et observe une éventuelle dépression à la partie proximale du tibia, correspondant à un tiroir postérieur du tibia par rapport au fémur.

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test du Ressaut rotatoire ("Pivot shift")

Structures / Pathologies ciblées : Test du ressaut rotatoire

  • Rupture du Ligament Croisé Antérieur (LCA)

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos, genoux tendus. Le thérapeute saisit le membre à tester par la cheville et la cuisse. La main caudale imprime un mouvement de rotation médiale du tibia et de flexion de genou, tandis que la main craniale applique un mouvement de valgus sur le genou. Le thérapeute recherche une sensation de ressaut du compartiment latéral du genou. Cette technique est répétée sur plusieurs mouvements allant de la flexion vers l'extension du genou.

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Tabac & douleurs musculo-squelettiques

kiné et tabacNovembre c’est le #moissanstabac !
 
Bientôt 4 ans maintenant que les kinésithérapeutes peuvent prescrire des substituts nicotiniques et accompagner les patients dans leur sevrage.
Ça tombe bien, la consommation de tabac est fortement liée à bon nombre de troubles musculo-squelettiques pour lesquels le kiné est en première ligne.
 
- Par exemple, saviez-vous que le tabac peut être un facteur de risque de tendinopathie du long biceps (ou en tout cas un facteur aggravant de celle-ci) ?

Palpation de l'interligne articulaire ("Joint Line Tenderness")

Structures / Pathologies ciblées : Palpation de l'interligne

  • Lésion du ménisque interne
  • Lésion du ménisque externe

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos. Le genou testé est fléchi à 90°, le pied du patient reposant sur la table. Par une pression exercée par ses pouces, le thérapeute palpe l'interligne articulaire fémoro-tibiale à la recherche d'une douleur. Ces zones douloureuses sont recherchées le long de l'interligne, en démarrant de part et d'autre du ligament patellaire.

Il est possible de placer le tibia en rotation médiale pour cibler plus précisément le ménisque interne, ou en rotation latérale pour le ménisque externe.

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Critères d'Ottawa pour la cheville

 

critere ottawa chevilleSuite et fin de notre série d'infographies avec cette fois les incontournables critères d'Ottawa, appliqués aux traumatismes de cheville.


Surement la version la plus connue dans notre profession, mais à l'heure où l'accès direct est de plus en plus débattu, et que l'exemple de l'entorse de cheville est régulièrement cité, un petit rappel ne peut pas faire de mal, non ?

(Cliquez sur l'infographie pour la visualiser en grand format)

Test de Finkelstein

Autres dénominations : Test de EichhoffTest de Finkelstein

Structures / Pathologies ciblées :

  • Tendinopathie de De Quervain

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos ou assis. Son poignet est placé en position neutre de prono/supination. Le patient fléchit son pouce dans la paume de sa main, poing serré. Le thérapeute amène le ensuite le poignet en inclinaison ulnaire (adduction).

Il est à noter que Eichhoff est le premier à avoir décrit ce test. La littérature l'attribue par erreur à Finkelstein, qui présente en réalité ce test sans fermeture du poing.1

Interprétation :

Le test est considéré comme étant en faveur d'une tendinopathie de De Quervain si :

Infographie - Canadian C-Spine

 

canadian c spine rulesOn continue sur notre série d'infographies dédiées aux critères de décision clinique pour déterminer la nécessité ou non du recours à l'imagerie.

Cette semaine nous vous présentons les critères "Canadian C-Spine" applicables aux traumatismes de la région cervicale.

Ces critères sont plutôt sous-utilisés (tout du moins en France) mais bénéficient d'études assez encourageantes sur sa fiabilité et sur la réduction des coûts qu'elle implique.

A noter que certains sports à risques (de combat notamment) ont leur propres critères décisionnels qui peuvent varier de ceux présentés ici.

Spring Test

Autres dénominations : Test d'élasticité sacro-iliaque, Joint Play TestSpring test

Structures / Pathologies ciblées :

  • Evaluation de la mobilité sacro-iliaque
  • Dysfontcion sacro-iliaque ou ilio-sacrée

Procédure :

Le patient est allongé sur le ventre. Le thérapeute applique l'éminence hypothénar d'une de ses mains en regard de la sacro-iliaque testée. Il superpose son autre main sur la première. Il applique ensuite une force antéro-supérieure afin de mettre en tension les tissus. Une compression rapidement exercée puis relâchée lui permet de juger l'élasticité et l'amplitude du mouvement dans la sacro-iliaque.

Le test est répété du côté controlatéral.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :