Accès aux tests par région anatomique

small---epaule.pngsmall---coude.pngsmall---poignet.pngsmall---hanche.pngsmall---genou.pngsmall---cheville.pngsmall---sacrum.pngsmall---lombaire.pngsmall---cervical.png

Dernières publications

 


 

Test de FADIR

Autres dénominations : Test de FADRI, FAIR Test, Femoroacetabular Anterior Impingement Test (FAI Test), Test du piriformeTest de FADIR

Structures / Pathologies ciblées :

  • Conflit fémoro-acétabulaire ou lésion labrale
  • Syndrome du piriforme ou atteinte du nerf sciatique

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos. Le thérapeute amène le membre inférieur à tester en Flexion, ADduction et Rotation Interne ("FADIR") de hanche, genou fléchi. En cas de douleur, il est demandé au patient de localiser précisément celle-ci.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme étant en faveur d'un conflit fémoro-acétabulaire ou d'une lésion du labrum si :

Test de provocation en Varus (coude)

Autres dénominations : Elbow Varus stress testTest de varus forcé

Structures / Pathologies ciblées :

  • Lésion du ligament collatéral latéral (LCL) du coude.

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute place le membre supérieur à tester en rotation interne d'épaule et à 20° de flexion de coude. Il empaume le coude d'une main, de manière à palper l'interligne articulaire latérale avec son pouce, et maintien l'extrémité distale de l'avant bras à l'aide de son autre main. Il applique alors une force varisante sur le coude de manière à mettre en tension le LCL.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de provocation en Valgus (coude)

Autres dénominations : Elbow Valgus stress testTest de valgus forcé

Structures / Pathologies ciblées :

  • Lésion du ligament collatéral médial (LCM) du coude

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute place le membre supérieur à tester en rotation latérale d'épaule et à 20° de flexion de coude. Il empaume le coude d'une main, de manière à palper l'interligne articulaire médiale avec son pouce, et maintien l'extrémité distale de l'avant bras à l'aide de son autre main. Il applique alors une force valgisante sur le coude de manière à mettre en tension le LCM.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Maudsley

Autres dénominations : Middle finger extension testTest de Maudsley

Structures / Pathologies ciblées :

  • Epicondylalgie latérale ("Tennis Elbow")

Procédure :

Le patient est assis. Il tend sa main au thérapeute, face palmaire orientée vers le bas (pronation). Le thérapeute palpe l'épicondyle latéral du patient et place une résistance sur la face dorsale de la 3ème phalange du majeur. Le patient doit réaliser une extension active de ce doigt contre la résistance du thérapeute.

 

Test de Mill inversé

Structures / Pathologies ciblées :Test de Mill inversé

  • Epicondylalgie médiale ("Golfer's Elbow")

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute palpe l'épicondyle médial du patient tout en amenant passivement son avant bras en supination, extension de poignet et extension de coude.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Cozen inversé

Structures / Pathologies ciblées :Test de Cozen

  • Epicondylalgie médiale ("Golfer's Elbow")

Procédure :

Le patient est assis. Le thérapeute maintient l'avant bras du patient et palpe l'épicondyle médial. Il place le poignet du patient en supination et flexion, poing fermé. Il applique une résistance sur la face palmaire de la main contre laquelle le patient exerce un mouvement de flexion du poignet.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Sacral Thrust Test

Autres dénominations : Test de compression du sacrumsacral thrust test

Structures / Pathologies ciblées :

  • Dysfonction Sacro-Iliaque ou Ilio-Sacrée

Procédure :

Le patient est allongé sur le ventre. Le thérapeute superpose ses mains en regard du sacrum du patient, et exerce une force dirigée vers le sol.

Des variations dans la littérature proposent d'appliquer cette force alternativement sur chaque épine iliaque postéro-supérieure afin de déterminer le côté de la lésion.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

  • Le test reproduit la douleur du patient en regard de l'articulation sacro-iliaque.

 

Test de Compression (sacro-iliaque)

Autres dénominations : Test d'ouverture postérieuretest en compression

Structures / Pathologies ciblées :

  • Dysfonction Sacro-Iliaque ou Ilio-Sacrée

Procédure :

Le patient est en décubitus latéral, sur le côté controlatéral, membres inférieurs fléchis. Le thérapeute applique une pression dirigée vers le sol en regard de la crête iliaque du côté à tester. Selon les auteurs, il applique cette force avec la paume de ses mains ou à l'aide de la face dorsale de son avant-bras.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

  • Le test reproduit la douleur du patient en regard de l'articulation sacro-iliaque.

 

Test de Distraction (sacro-iliaque)

Autres dénominations : Test d'ouverture antérieuretest en distraction

Structures / Pathologies ciblées :

  • Dysfonction Sacro-Iliaque ou Ilio-Sacrée

Procédure :

Le patient est allongé sur le dos. Le thérapeute place les paumes de ses mains en regard des épines antéro-supérieures du patient, en croisant les bras. Il effectue une pression dirigée vers le sol et l'extérieur de manière à "ouvrir" le bassin du patient.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

  • Le test reproduit la douleur du patient en regard de l'articulation sacro-iliaque.