Accès aux tests par région anatomique

small---epaule.pngsmall---coude.pngsmall---poignet.pngsmall---hanche.pngsmall---genou.pngsmall---cheville.pngsmall---sacrum.pngsmall---lombaire.pngsmall---cervical.png

Dernières publications

 


 

Load and Shift Test

Structures / Pathologies ciblées :Load and shift test

  • Laxité de la capsule articulaire
  • Instabilité gléno-humérale

Procédure :

Le patient est assis. Le thérapeute se place derrière lui. Il maintient la scapula fixe contre le grill costal à l'aide de sa main médiale. Il place la pulpe du pouce de son autre main sur la partie postérieure de la tête humérale du patient, et la pulpe des 2ème et 3ème doigts sur la partie antérieure, juste sous l'acromion. Le thérapeute comprime la tête humérale dans la glène ("load"), puis applique ensuite une force visant à antérioriser la tête humérale pour évaluer la partie antérieure de la capsule articulaire, puis une traction postérieure pour évaluer la partie postérieure de la capsule ("shift").

Test de Speed ("Palm Up Test")

Structures / Pathologies ciblées :Palm up test

  • Tendinopathie du long biceps
  • Lésion du bourrelet glénoïdien antérieur ("SLAP lesion")

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute place l'épaule du patient en flexion antérieure (30 à 90° selon les versions), coude tendu et en supination. Le thérapeute applique sur l'avant-bras une force dirigée vers le sol contre la résistance du patient.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

  • Le test reproduit la douleur du patient en regard de la gouttière bicipitale.

 

Test de Patte

Structures / Pathologies ciblées :Test de Patte

  • Lésion de l'Infra-épineux
  • Lésion du Petit Rond

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute place l'épaule à tester à 90° d'abduction dans le plan de la scapula, coude fléchi à 90°. Il maintient le bras d'une main, et place l'autre main sur l'extrémité distale de l'avant-bras du patient. Il est demandé au patient d'effectuer une rotation latérale contre la résistance du thérapeute.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Gerber ("Lift-Off Test")

Structures / Pathologies ciblées :Test de Gerber

  • Lésion du sub-scapulaire

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Il place le dos de la main derrière son dos, coude à 90° de flexion. Il est demandé au patient de décoller la main de son dos, contre la résistance du thérapeute.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Yergason

Structures / Pathologies ciblées :Test de Yergason

  • Lésion antérieure du bourrelet glénoïdien ("SLAP lesion")
  • Lésion du tendon du long biceps ou du ligament transverse de l'humerus

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute se place à côté du patient et du membre supérieur à tester. Le patient fléchit son coude à 90°, en position de pronation (ou neutre selon les versions) et coude au corps. Le thérapeute palpe d'une main la gouttière bicipitale. Son autre main saisit l'extrémité distale de l'avant bras. Il est demandé au patient d'effectuer une supination contre la résistance du thérapeute.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Yocum

Structures / Pathologies ciblées :Test de Yocum

  • Conflit antéro-interne d'épaule
  • Bursite sous-acromiale

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Il place la main du membre supérieur testé sur son épaule opposée (saine). Le thérapeute demande au patient de lever son coude sans lever l'épaule testée.

Des variations de ce tests sont retrouvées dans la littérature, dans lesquelles le mouvement d'élévation est effectué contre la résistance du thérapeute.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Hawkins-Kennedy

Structures / Pathologies ciblées :Test de Hawkins Kennedy

  • Conflit sous-acromial

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute place le membre supérieur à tester à 90° de flexion d'épaule et 90° de flexion de coude. Le thérapeute amène ensuite l'épaule en rotation interne maximale.

 

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

Test de Phalen inversé

Autres dénominations : Test de provocation en extension de poignetTest de Phallen inversé

Structures / Pathologies ciblées :

  • Syndrome du canal carpien

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute lui demande de joindre ses deux mains en position de "prière", en fléchissant les coudes et en les levant de manière à placer les poignets en extension complète mais non forcée. Les épaules du patients doivent être relâchées. Le patient doit maintenir cette position une minute.

Test de Phalen

Structures / Pathologies ciblées :Test de Phallen

  • Syndrome du canal carpien

Procédure :

Le patient est assis ou debout. Le thérapeute lui demande d'adosser les deux mains l'une à l'autre, en fléchissant les coudes et en les abaissant de manière à maintenir les poignets en flexion. Dans cette position, le nerf médian se retrouve comprimé dans le canal carpien. Le patient doit maintenir cette position une minute.

Interprétation :

Le test est considéré comme étant en faveur d'un syndrome du canal carpien si :