Test de Sharp Purser

Structures / Pathologies ciblées :sharp purser test

  • Instabilité cervicale haute, subluxation postérieure de C2 par rapport à C1 (par lésion du ligament transverse)

Procédure :

Le patient est assis, le thérapeute se place de côté. Il place une main sur le front du patient, et place la pulpe du pouce (ou une prise pouce-index) de son autre main en regard du processus épineux de C2. Le patient amène sa tête en légère flexion. Il exerce une force de translation postérieure via le front du patient, ainsi qu'une translation antérieure en regard de C2. Le thérapeute apprécie l'amplitude du mouvement ressenti ainsi que la présence d'un éventuel "crépitement".

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

  • Le thérapeute ressent le déplacement postérieur de la tête par rapport à C2,
  • Il ressent un "clic" ou un crépitement pendant le mouvement,
  • ou si le déplacement ressenti s'accompagne d'une diminution des symptômes neurologiques du patient (ce test réduit la subluxation de C2 sur C1).

Ce test est un préalable indispensable à toute manipulation cervicale, qui sera absolument contre-indiquée en cas de test positif.

Validité :

Sensibilité / Spécificité
Auteurs Sensibilité Spécificité
Uitvlugt et al.1 69% 96%
Matews et al2 19% 71%
Stevens et al 3 44% 98%

Cette instabilité de C2 sur C1 est fréquemment retrouvée dans les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ainsi que dans les trisomies 21.

Tests associés :

Références:

  1. Uitvlugt, Gregory, and Samuel Indenbaum. "Clinical assessment of atlantoaxial instability using the sharp‐purser test." Arthritis & Rheumatism: Official Journal of the American College of Rheumatology 31.7 (1988): 918-922.
  2. Mathews, JOHN A. "Atlanto-axial subluxation in rheumatoid arthritis." Annals of the rheumatic diseases 28.3 (1969): 260.
  3. Stevens, J. C., et al. "Atlanto-axial subluxation and cervical myelopathy in rheumatoid arthritis." QJM: An International Journal of Medicine 40.3 (1971): 391-408.
     

Vidéo associée