Test de Spurling

Autres dénominations : Test de compression foraminale

Structures / Pathologies ciblées :Test de Spurling

  • Radiculopathie cervicale

Procédure :

Le patient est assis. Le thérapeute se tient derrière lui, et amène la tête du patient en inclinaison cervicale du côté douloureux. Il applique ensuite à l'aide de ses mains une force de compression axiale dirigée vers le bas en regard du sommet du crâne.

Des variations de ce test proposent l'ajout d'une composante d'extension cervicale (voir de rotation homolatérale) pour majorer la compression des racines nerveuses, et augmenter la sensibilité de ce test. Il convient dans ce cas d'être prudent dans l'application de la compression, sous peine de réveiller de manière trop intense les symptômes du patient.1

Interprétation :

Le test est considéré comme positif si :

  • Le test reproduit ou aggrave la douleur du patient, ou est source de paresthésies au membre supérieur homolatéral.

L'apparition de douleurs au côté opposé peut évoquer une contracture ou un spasme de la musculature controlatérale.

Validité :

Valeur diagnostique
Auteurs Sensibilité Spécificité RV+ RV-
Tong et al.2 30% 93% 4.29 0.75
Wainner et al3 50% 86% 3.57 0.58
Que signifient ces chiffres ?

Tests associés :

Références:

  1. Anekstein, Y., Blecher, R., Smorgick, Y., & Mirovsky, Y. (2012). What is the best way to apply the Spurling test for cervical radiculopathy?. Clinical Orthopaedics and Related Research®, 470(9), 2566-2572.
  2. Tong, H. C., Haig, A. J., & Yamakawa, K. (2002). The Spurling test and cervical radiculopathy. Spine, 27(2), 156-159.
  3. Wainner, R. S., Fritz, J. M., Irrgang, J. J., Boninger, M. L., Delitto, A., & Allison, S. (2003). Reliability and diagnostic accuracy of the clinical examination and patient self-report measures for cervical radiculopathy. Spine, 28(1), 52-62.

 

Vidéo associée